rougetgomasiothevert

    Je suppose que je ne suis pas la seule à qui les récits de notre célèbre loup de mer donne des envies subites de poisson. Je n'ai pas pu résister à ses filets de rouget barbet. Avec des graines de carvi, ça m'aurait bien tenté aussi, mais j'ai eu envie d'utiliser le gomasio au thé vert fait par ma maman. Et c'était vraiment un régal !

    Je les ai préparé exactement de la façon qu'explique Patrick, en faisant la sauce avec du beurre et 2 càc de gomasio, j'ai parsemé l'assiette de gomasio et juste arrosé d'un petit filet de citron. Je me suis REGALEE, toute seule, car Prince trouve que ça a trop goût de poisson (sous-entendu cru pour lui, si ce n'est pas très cuit avec plein d'épices, c'est pas bon ;) ).

    Le gomasio est fait simplement avec du sésame blanc, de la fleur de sel et du thé vert japonais sencha, merci maman ! C'est super bon dans les salades aussi !

Je rajoute le commentaire de ma maman:

"Cette recette de gomasio au thé vert est inspirée du livre " Eloge de la cuisine au thé " de la maison Mariage frères et edité chez Hachette. C'est une véritable mine pour les amateurs de thé!"

    J'aurai bien mangé avec ces filets de la purée de carottes au sésame. Mais c'était un soir de flemme, alors j'ai englouti mes poissons seuls ! ;)

gomasiothevert