ICHphoto02

    En faisant mes premiers poori maison, j'ai repensé à toutes ces petites cantines de rue dans lesquelles j'ai souvent l'occasion de m'arrêter en Inde, lors d'un trajet en voiture ou en car, après un cours de danse épuisant avant de prendre le bus, ou bien simplement en me balladant en centre ville. J'y mange rarement la même cuisine qu'à la maison (à Cochin). J'y ai mangé pour le petit déjeûner des idlis ou dosas délicieux mais qui arrachent tellement que c'est un supplice de boire le thé au lait brûlant juste après (et je suis pas la seule...). Sinon, je choisis souvent pour grignoter des parottas ou autres pains accompagnés d'un curry de viande un peu sec, ou bien des pooris bien gonflés bien gras accompagnés de curry plein d'huile, et je résiste rarement à des beignets frits à la banane... Avec Prince, quand on revient d'une longue virée en ville en voiture (et il faut prendre son mal en patience, l'état des routes étant lamentable, surtout pendant la mousson), on s'arrête toujours au bord de la route dans un petit bouï-bouï mal éclairé pour acheter des parottas (et là j'admire toujours leur technique) avec du poulet grillé ou frit, qui raviront toute la famille (en particulier mes petites nièces qui se jettent sur les parottas) !!! Certains me diront que ça n'est pas très prudent, mais j'ai rarement été malade, contrairement au temps où je mangeais à la cantine du campus à Bangalore...

    Ces souvenirs m'ont donné envie de vous parler d'une "chaîne" de café-restaurants dont j'admire l'initiative et la qualité des plats, du café et du service. Ce sont les "Indian Coffee House", qu'on retrouve un peu partout en Inde mais principalement dans le Kerala et à Kolkata. Je reprends des infos du wikipedia où vous pouvez trouver plus de détails sur leur parcours.  C'est en fait une "chaîne" de sociétés coopératives (possédées et controllées démocratiquement par les employés), lancée dans les années 50 par le leader communiste A. K. Gopalan. Ces restaurants ont toujours un énorme succès grâce à la qualité de leur très bon café, des snacks et surtout du service irréprochable, et le tout à un prix très abordable. C'est le rendez-vous des étudiants, des politiciens, des intellectuels comme des travailleurs et même de certains touristes ! Exactement le genre d'endroit que j'aime, simple, mais confortable et propre, ça papote, on voit que la clientèle est fidèle, et ce café... la prochaine fois, il faut que j'en ramène! Vous pouvez voir leur menu ici.

    Lors de votre prochaine visite en Inde, je vous conseille de délaisser le pièges à touristes et autres chaînes occidentales et de vous laisser charmer par ces cafés populaires... ;)

    Moi, en attendant d'y aller cet été (je n'y serai pas pour les vacances de Noël finalement), je fais des pooris! Je les ai accompagné de "butter paneer" que j'avais goûté dans un petit restaurant et que j'ai essayé de reproduire (avec succès!). Si vous voulez faire vous-même votre paneer (pas très compliqué), j'ai trouvé ce site qui explique bien en français comment procéder (et promis j'en ferai un jour).

pooributterpaneer

Butter paneer

Ingrédients:

    - 300g de paneer (ou de poulet !)
    - 3 càs de noix de cajou
    - 3 càs de purée de tomate ou 2 tomates bien mûres
    - 20g de beurre
    - 1 càc de coriandre en poudre
    - 1/2 càc de piment rouge
    - 1/4 càc de curcuma
    - 1 oignon, 2 gousses d'ail, 2cm de racine de gingembre   
    - 2 càs de crème fraîche
    - feuilles de coriandre

Recette:

    Couper le paneer en dés. Le faire frire dans un fond d'huile jusqu'à ce que les faces des cubes soient légèrement dorées. Mettre les cubes frits dans un récipient d'eau chaude salée (environ 2 petits verres) pour attendrir le paneer (facultatif). Mixer les noix de cajoux avec l'équivalent d'eau pour obtenir une pâte de cajou fine. Emincer l'oignon, et réduire en purée ou émincer très finement l'ail et le gingembre. Faire chauffer le beurre, y faire dorer les oignons puis ajouter ail et gingembre, laisser dorer le tout. Ajouter les épices, puis la purée de tomates, bien mélanger (si vous utilisez des tomates fraîches, laisser compoter quelques minutes). Ajouter la purée de cajou, puis le paneer avec son eau et laisser bouillir 10 min (en ajoutant un peu d'eau selon la consistance que vous souhaitez). Hors du feu, ajouter la crème fraîche et mélanger. Au moment de servir, parsemer de feuilles de coriandre.

poori1

Poori

Ingrédients pour 8 poori:

    - 250ml de farine (dont 1/3 de farine complète)
    - 120ml d'eau
    - 1/2 càc de sel

Recette:

    Dans un petit saladier, mélanger les farines et le sel. Creuser un puit et y verser l'eau. Mélanger puis pétrir la pâte à la main jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme et lisse (ajouter de la farine si c'est collant). Former une belle boule de pâte, couvrir et laisser reposer 30min à 1h au frigo.

    Sortir la pâte, former des petites boules de même taille et les étaler en ronds très fins (environ 2mm). Je me suis aidée d'un petit bol pour découper des ronds réguliers. Mettre de l'huile à chauffer à feu moyen dans un petit "chatti" ou mini-wok, mais ça marche aussi dans une petite poêle ;) . Plonger un poori dans l'huile de façon à bien recouvrir toute sa surface d'huile, et c'est magique, ça gonfle tout seul ! Retourner et faire frire l'autre face quelques secondes, juste de quoi dorer. Faire ainsi les poori un par un et les mettre à égouter dans un saladier couvert de papier absorbant. Il faut les manger bien chaud!

poori2