potatoestew

    Voici un autre grand classique du petit déjeûner au Kerala, le potatoe stew, des pommes de terre, du lait de coco et des épices douces. En fait le "ishtu" traditionnel ne se fait qu'avec du piment et et du gingembre, mais il existe aussi des versions de vegetable stew ou meat stew avec ces épices douces que j'adore. On le mange avec des appams, des petites galettes de riz levées ou des dosas. On s'est contenté cette fois de le déguster au dîner, un soir avec du bon pain grillé, un autre avec du riz! C'est tout simple mais très bon!

    J'ai utilisé des pommes de terre cuites à la vapeur que j'avais en trop. Mais je donne la recette avec des pommes de terre crues.

Ingrédients (mes proportions peuvent laisser dubitatif...) ;) :

    - une petite dizaine de toutes petites pommes de terre charlottes
    - 1 courgette moyenne (surgelée pour moi, ou autres légumes, ou pas du tout)
    - 1 gros oignon
    - un petit cube d'1cm de gingembre
    - 1 bon gros piment vert qu'arrache (bien plus que je pensais)
    - 200 ml de lait de coco (ou plus, je n'avais que ça)
    - une bonne douzaine de feuilles de curry
    - ~2 clous de girofle
    - ~5 gousses de cardamome
    - ~3 cm de bâton de cannelle
    - ~6 poivres noirs entiers
    - 1 càc de garam masala (facultatif)
    - 1 càc de coriandre en poudre

Recette:

    Eplucher,laver et couper les pommes de terre en gros morceaux et la courgette en tranches, couper dans la longueur le piment vert. Emincer l'oignon et le gingembre.

    Faire chauffer 2 càs d'huile (de coco si vous avez) dans une casserole. Y faire frire les feuilles de curry et les épices entières. Ca devrait sentir très bon ! ;)  Ajouter oignon, gingembre et piment jusqu'à ce que les oignons soient un peu caramélisés. Ajouter le garam masala et la coriandre, mélanger un minute. Incorporer les pommes de terres et 2/3 du lait de coco. Recouvrir le tout avec de l'eau, saler et laisser cuire à couvert à petits bouillons jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites. Ajouter les courgettes entre temps car elles cuisent moins longtemps. On peut choisir de les mettre au début, dans ce cas elles vont fondre et épaissir la sauce, ce qui est sympa aussi.

    A la fin de la cuisson, ajouter le tiers restant de lait de coco et servir ! Pour encore plus de gourmandise, on peut ajouter à la fin des raisins secs et des noix de cajou légèrement frits dans l'huile.

    Pour les puristes qui ont le temps (ça m'arrive), on peut faire le lait de coco soi-même comme expliqué ici, dans ce cas cuire les pommes de terre avec la deuxième extraction et garder la première plus épaisse pour la fin.